Notre histoire a commencé le jour où un gars s'est pointé avec un tube en carton plein de poudre colorée. Il mettait le feu à un bout et ça partait exploser en l'air. On a tellement aimé le principe qu'on s'est dit qu'on allait s'en servir pour aller sur la Mune. On a trouvé des investisseurs, et monté notre propre société d'exploration spatiale: "Ombremune Space Exploration Foundation", qu'on appelle sobrement OSEF entre nous. On a embauché Jebediah pour piloter la fusée, ainsi que Bill et Bob pour les trucs techniques. Valentina a râlé que les filles voulaient aussi y aller et a été instantanément promue pilote. Il nous restait juste à pointer le bout pointu de la fusée vers le haut et à régler ce détail d'explosion pyrotechnique. Facile.

Bill s'était improvisé ingénieur, il fabriquait des fusées le jour, et des avions la nuit. Jeb et Valentina les testaient. Souvent les avions explosaient peu après le décollage, à peu près 20 mètres à droite de la piste. Bob ramassait les débris et appelait ça de la science. Ensuite on a arrêté d'assembler les avions la nuit et aligné les pièces pour qu'ils aillent droit.

On a connu nos premiers succès, notre premier voyage en orbite basse de Kerbin. Comme nos concurrents étaient comme nous, mais en moins bons, on s'est vite retrouvés à récupérer des Kerbals oubliés en orbite pour eux. C'est ainsi que Colerine, Anaquine et Philmise se sont jointes à l'équipe. Mais après que Philmise se soit glissée par deux fois dans une capsule de sauvetage et aie fait avorter les missions une fois en orbite, on l'a affectée au programme de test. Ca consiste à essayer les divers véhicules spatiaux sur le pas de tir sans les lancer pour voir d'abord s'ils explosent au sol avant de le faire en vol. Chez OSEF, la qualité et la sécurité sont nos préoccupations premières, enfin après la recherche scientifique. Bill le dit souvent: "la sécurité, OSEF".

Après un survol réussi de la Mune, nous avons lancé notre grand projet: Amunir en restant assez vivants pour faire des trucs. C'est pour ça qu'on a créé le AS-1 pour Amunisseur Scientifique version 1. Mais quand Jeb a vu "Alice One" sur le pas de tir, il a absolument tenu à l'essayer et à nous faire ajouter une capsule spatiale. Enfin un truc que les ingénieurs nomment "conserve d'atterrissage ", mais ça marchait impec.

Alice One a eu un souci, mais faisait encore des trucs : Mission accomplie !

 

Entre temps, Bill et Bob avaient bricolé des sondes scientifiques en forme de gros bidons et les avaient envoyé partout où ils le pouvaient, et donc en avaient posé quelques unes sur la mune, souvent sur le ventre, et même une fois sur ses pattes.

Seb Three : les pattes normales sont pas assez larges ? Mettons des roulettes !

 

C'est donc pleins de certitudes qu'on a envoyé tout un tas de bricoles en orbite munaire et que Jeb a fini par poser "Alice Five" sur ses pieds. Enfin, il a fait ça au talent et sans trop de calculs surtout.

Et contre toute attente, Alice Five s'est posée impec, au talent !

 

Rapidement, on s'est retrouvés avec un catalogue de constructions diverses dont certaines volaient plutôt pas mal, alors que d'autres délivraient invariablement leur chargement spatial 200 mètres au sud du pas de tir, en petits morceaux fumants. C'est là que sont entrés en jeu les gars du service de communication, qui ont repompé les habitudes de Jeb de nommer ses montures pour nous en faire un catalogue sexy avec des photos de fusées, qui a remplacé le calendrier de pinups de la cafet. Au service technique, on a noté ça sur un post-it et référencé la mise à jour du post-it dans la procédure de création de nouveaux vaisseaux. Puis on a perdu le-dit post-it. 

On va s'y retrouver les gars ! enfin, je crois...